Une therapeute de couple repond a vos questions

Malka Berneron: conseillère conjugale  - Thérapies de couple
Accueil  l  CONTACT  l  PLANNING des CONSULTATIONS  l  PRENDRE RENDEZ-VOUS  - TARIFS  l  COACHING RENCONTRES  l  PROGRAMMES D'URGENCE







Ateliers online pour le couple


Lire - Voir - Écouter


Annonces






Nos partenaires

 

=> Vos questions sur la culpabilité dans le couple

[1]  [2]  [ 3 ]  [4]  [5] posez votre question


Il m'aime: je ne veux pas le quitter en lui faisant du mal

J'ai une relation depuis 6 mois avec un homme qui a eu beaucoup de problèmes dans sa jeunesse; il est très sensible et a énormément besoin d'amour. Il a des problèmes d'alcool et plusieurs frois ça a dérapé et il m'a donné des coups, j'ai porté plainte contre lui et il a été mis en garde à vue pendant plus de 24h pour violence contre des policiers...
Depuis, il dit que je lui ai détruit la vie car il vient d'avoir un procès qui a coupé court à ses projets professionnels car il n'arrive plus à travailler et il a des poussées violentes de rhumatismes.

Moi je ne l'aime pas autant qu'il souhaiterait et préfère conserver une liberté, mais je tiens à lui et veux le soutenir. il parle de se suicider et de régler son compte à ceux qui lui ont fait du mal, moi y compris...
Il disjoncte complètement. Il a même dit qu'il me planterait un couteau dans le dos et après il dit que c'est pour me faire peur, après il a besoin de câlins comme un bébé.
Je sais pas quoi faire. J'aimerais qu'il aille voir un professionnel maisil ne veut pas. Qu'en pensez-vous ?



Bonjour Judith et merci d'avoir pris le temps d'écrire votre long message.

Il semblerait que vous ayez effectivement besoin de soutien, car je lis dans vos propos pas mal de culpabilisation. Vous vous dites "je me suis trompée, je ne l'aime pas", mais aussi "il est malheureux, il est malade, à cause de moi il veut se suicider", il faut au moins que je l'aide". Vous avez ici tous les ingrédients de la manipulation: coups, faire porter la responsabilité sur l'autre, jouer d'un passé douloureux pour contrôler, perte de travail et maladie qui pourraient eux aussi être des tentatives de manipulation, même si cela est plus difficilement vérifiable.
Sans compter qu'il vous a menacé de mort, excuser du peu, et que, contre cela aussi il conviendrait peut être de porter plainte.

Il serait bon Judith que vous parliez de tout cela avec un professionnel afin de faire le point, comprendre pourquoi vous êtes entrée dans une relation si toxique, de dépendance, vous en défaire si c'est ce que vous désirez, et passer à autre chose sereinement.



Je ne comprends pas, je ne peux pas changer, je ne veux pas consulter

Bonjour. Depuis le début de ma grossesse mon ami me trompe. Ce n'est pas la première fois en 17 ans de vie commune. Aujourd'hui, il veut revenir à la maison, mais n'arrive pas à me dire ce qu'il lui est arrivé, ni pourquoi il est allé chercher ailleurs. Moi, je me demande comment reconstruire alors qu'il m'a laissé plusieurs mois seule avec nos jumeaux depuis le milieu de ma grossesse... Je ne sais pas quoi faire. Merci de votre retour.


Votre mari vous a déjà trompé plusieurs fois et vous désirez aujourd'hui faire le point sur votre relation de couple et voir de quelle façon éventuellement la relancer.
Pour vous y aider vous n'avez pas beaucoup de ressources, puisque vous dites dans votre lettre "il ne communique pas c'est tjs moi qui parle" et que du coup, vous ne savez toujours pas de façon précise pour quelle raison il vous trompe, d'autant que "il raconte mensonge sur mensonge même à ces amis".

Enfin, quand vous lui avez proposé de faire appel à un professionnel de la relation de couple, il vous a répondu qu'"il ne veut pas en entendre parler".

Il parait un peu compliqué de redresser la situation, bien que ce soit possible bien sur, car il n'a apparemment pas de contact avec ses émotions, il ne se connaît pas, ne se maîtrise pas, et ne sait pas communiquer; cela signifie, si vous en faites le choix, que vous allez sans doute porter la reconstruction de votre couple seule (au moins un bon moment). Par ailleurs, vous dites vouloir "une vraie vie de famille"; or, s'il ne modifie pas son comportement, il est possible que vous portiez aussi la famille sur vos épaules.

La question est "quel couple voulez-vous"? Voulez-vous vous mettre dans une situation d'insécurité permanente, et de fragilité aussi, car cette violence qu'il exerce sur vous ne pourra pas toujours vous laisser indemne. Car vous avez bien compris que dire "je ne comprends pas, je ne peux pas changer, je ne veux pas consulter", est une forme violence qui vous est faite, voire une manipulation en bonne et due forme.

Je pense qu'il serait peut être bon de réfléchir au couple que vous voulez construire, à la vie affective que vous aurez avec votre ami, tel qu'il est. Si cependant vous décidez de poursuivre cette relation, il serait bon de vous faire aider par un professionnel.

Comment faire pour réagir?

Bonsoir. Mon mari me dit aimer 2 personnes à la fois: je ne sais pas comment reagir car j'ai beaucoup de mal à m'imaginer sans lui. Cette femme est une amie d'enfance et est gravement malade. Du coup, il me propose un deal conssistant à aller la voir le week end et revenir lundi à la maison. Moi, ma vie s'ecroulerait sans lui, et en meme temps, j'ai peur qu'il reste avec moi par peur de me faire souffir. Il dit qu'il m'aime mais qu'avec elle c'est la passion (depuis l'enfance vient il de m'avouer). Ce qui est nouveau c'est qu'ils ont des relations sexuelles. Je m'en veux de ne pas reagir plus fermement ... mais je ne peux pas

Chère Sophie

Vous décrivez une relation de couple en crise où l'un des conjoints a trompé l'autre. Une situation somme toute banale, si ce n'était que votre mari est amoureux de cette femme depuis près de 20 ans!
Depuis que vous avez mis les pieds dans le plat, il est totalement déstabilisé au point d'avoir un regain pour le moins extraordinaire pour vous: il se sent comme un adolescent amoureux, vous désire follement dites vous dans vore lettre... mais pas au point de construire avec vous.

Car vous admettrez que partager sa semaine entre 2 femmes, elle, le week-end-plaisir-loisirs et vous-la-semaine, cela ne s'appelle pas construire. D'ailleurs il vous le dit, il avoue "de ne pas pouvoir se résoudre à faire un choix".

Vous de votre coté, vous ne savez plus où vous en êtes, et on le serait à moins, puisque vous n'êtes nulle part dans cette relation, ou plus exactement si, vous êtes à la place qu'il veut bien vous attribuer. Et il semblerait bien qu'il y trouve parfaitement son compte pour l'instant, meme si cela lui occasionne des petits tracas et un peu de culpabilité.

Le deuxième point que vous abordez dans votre lettre est votre sentiment d'être faible, perdue, vous ne "savez pas où vous en êtes"... on sent une certaine confusion dans vos émotions; et surtout, une grande difficulté à laisser parler votre indignation, sans parlez de votre colère et de votre révolte... que vous n'évoquez à aucun moment: où sont elles?
Vous dites que vous voudriez être plus ferme, qu'est ce que cela signifie pour vous "être ferme"? Et que feriez vous si vous étiez "plus ferme", quelle décision cette fermeté vous permettrait-elle de prendre?

Vous terminez cet inventaire compliqué par une question: que dois-je penser de sa volonté d'aller passer le week chez elle?
Ce n'est pas tant la question qui m'interpelle, que le fait qu'elle fasse suite à votre déception de ne pas être "plus ferme"... Je me demande si ce regret d'être ferme ne correspond pas plutôt à un désir d'être claire, avec lui et surtout avec vous même. Et pour cela, il faudrait vous interroger sur le type de relation que vous êtes prête à tolérer, et que vous voulez entretenir avec un homme.

Le deuxième aspect de votre question appelle une autre question: est ce que vous avez du mal à poser vos limites par peur de le perdre, et de quelle perte s'agit il, ou est ce que vous avez toujours eu des difficultés à vous écouter, à vous ménager, à vous faire du bien? Et si c'est le cas, il me semble qu'un travail thérapeutique pourrait vous aider dans ce sens.

Voila Sophie quelques pistes de réflexion sur la situation que vous vivez.
Malka, conseillere conjugale et familiale